lundi 29 avril 2013

Rebranding : Nordiques de Québec – le logo


Avant de revenir d'Espagne et débuter la dernière session du programme de design graphique, je jonglais avec plusieurs idées pour mon projet de fin d'études (PDFE). Celle qui reprenait toujours le dessus, c'était l'idée d'un rebranding pour le club de hockey des Nordiques de Québec. Ça tombait bien parce que les rumeurs s'intensifiaient de plus en plus quant à un possible retour au bercail pour l'équipe qui avait quitté la ville depuis 1995.

C'est tout de même un sujet délicat puisque le logo des Nordiques est profondément ancré dans la société Québécoise, et ce, même s'il aura été activement opérationnel pendant seulement plus d'une vingtaine d'années, une période corporative relativement courte. Mais les souvenirs qu'il évoque et le rêve qu'il suscite fait de ce projet une suggestion controversée qui trouvera sans doute autant de détracteurs que de supporteurs.

L'ancien branding avait des bons côtés mais si jamais l'équipe revenait à Québec, il est évident que les nouveaux propriétaires en profiteraient pour présenter une nouvelle image aux amateurs. Il y a deux raisons principales à cela. Tout d'abord une raison économique: en changeant l'ancien logo et même les couleurs de l'équipe les propriétaires inciteraient les amateurs à acheter des articles des Nordiques aux couleurs actuelles plutôt que de ressortir leurs anciens chandails et casquettes. Du point de vue design, on se permettrait de repartir sur de nouvelles bases et de présenter une image sans doute plus appropriée avec la ville que l'ancien logo qui a été conçu il y a déjà plus de 40 ans, en 1972.

La vidéo qui suit présente les principales caractéristiques du rebranding.





I D É O L O G I E

Mon intention était de réaliser un logo qui permettrait d'identifier l'équipe tout en représentant adéquatement la ville de Québec. Il est possible de créer un plus grand sentiment d'appartenance en incluant subtilement des références locales auxquelles les partisans locaux du club pourraient se reconnaitre. En donnant une saveur locale au logo d'une équipe, non seulement les partisans de celle-ci éprouveront un plus grand sentiment d'appartenance avec elle, mais les amateurs occasionnels trouveront une raison additionnelle de s'enorgueillir de ses succès. 

Une autre caractéristique importante était de présenter un logo intemporel, c'est-à-dire qu'il fallait concevoir une image de marque qui pourrait vivre pendant plusieurs décennies. Pour accomplir cela, il était important de ne pas se laisser influencer par les tendances graphiques actuellement populaires.  Changer de logo à chaque décennie afin de suivre les tendances est une très mauvaise stratégie quand on cherche à établir une image stable à laquelle nos partisans peuvent rattacher leurs souvenirs et espoirs.

À quelques détails près, les équipes les plus populaires au monde ont conservé le même logo durant toute leur longue histoire. Pensons aux Yankees de New York, au Canadiens de Montréal ou au FC Barcelona. Évidemment, le fait qu'elles ont toutes dominé leur sport durant de nombreuses années n'est pas étranger au fait qu'elle soit tant reconnues, mais on peut se demander si elles seraient aussi populaires si elles avaient tenté de suivre les tendances et changé leur logo à chaque 10 ou 20 ans. 

L'une des tendances qui semble vouloir perdurer depuis quelques décennies dans le monde du sport est celle utilisant un animal agressif comme logo. Il semble que l'amateur d'aujourd'hui ne puisse imaginer une équipe sans un logo présentant des yeux froncés et des dents acérées. L'image de marque devrait prioriser l'identité de l'équipe plutôt que son style de jeu ou son attitude. Ces dernières caractéristiques devraient surtout s'exprimer sur la surface de jeu, via les stratégies de l'entraineur et les joueurs qui forment l'équipe. De plus, quand on considère que le hockey est l'un des sports les plus violents pratiqués sur la planète, on peut se demander si c'est vraiment nécessaire de rajouter une couche d'agressivité sur le logo.

J'avais surtout l'intention de designer une image de marque simple et facile à identifier. Je pense, par exemple, à des logos bien connus comme ceux du Canadien de Montréal ou des Flyers de Philadelphie. Bien sûr c'est l'objectif de tout designer graphique que de produire des logos qui sauront être facilement reconnus, mais au niveau du logo sportif, la simplicité revêt une grande importance. Le culte d'une équipe débute bien souvent à l'enfance et présenter un logo assez simple pour qu'un enfant puisse le dessiner rajouterait à sa valeur affective. Je ne pourrais pas faire le décompte du nombre de fois ou j'ai reproduit le logo des mes équipes favorites — et même ceux de celles que je détestait le plus — durant mon enfance…

En résumé, j'étais à la recherche d'un logo classique avec une fonction d'identification, bien construit, facilement reconnaissable, et sans égard aux tendances en vogue, ce qui lui permettrait de perdurer dans le temps.


C O N C E P T I O N   D U   L O G O

Le nom du club : Nordiques

La première chose à considérer afin de donner une image au logo était bien sûr le nom de l'équipe: les Nordiques. Un nom pas facile! Une première difficulté importante puisqu'elle implique un terme abstrait. Qu'est-ce qu'un nordique? C'est rien, ça n'existe pas. Selon le petit Larousse, le mot nordique est un adjectif relatif aux régions situées les plus au nord. On parle donc d'un terme concrètement plus difficile à visualiser que d'autres comme les Aigles, les Prédateurs, ou les Patriotes par exemple. 

Je devais donc me rabattre sur d'autres termes en relation avec le nord et qui cadraient bien avec la ville de Québec: le vent, le froid, la glace, la neige par exemple. Surtout des thèmes hivernaux. J'ai vite éliminé les idées gravitant autour de personnages (bonhomme de neige) ou d'animaux (ours polaire, harfang des neiges) afin de rester à distance des fameux logos agressifs. 

Un monogramme

Comme j'avais peu d'image concrète à représenter, il me fallait trouver autre chose. Quoi de plus classique qu'un monogramme pour un logo sportif? Parmi les logos les plus admirés, plusieurs ne sont formés que de 2 ou 3 lettres brillamment enchevêtrées. Comme les équipes changent rarement de noms et les villes dont elles sont issues le font encore moins, c'était en ligne avec l'objectif de pérennité du logo. Un N pour Nordiques et un Q pour Québec seraient toujours appropriés contrairement à un ours polaire, par exemple.

Il n'était toutefois pas question de former ce monogramme simplement en utilisant des lettres tirées d'une police de caractère déjà existante. Il fallait de préférence créer un icône unique pour l'équipe des Nordiques. C'était une occasion parfaite pour intégrer les éléments identitaires qui serviraient à former ce symbole.

Le N formé par une paire de mitaines représente, en plus du nom de l'équipe, le thème hivernal évoqué précédemment. Quant au Q, plus subtil, il est fait de la masse formant le N souligné par la vague qui prend le rôle de la queue.

La ville de Québec

Dans l'idée de concevoir un logo avec un fort potentiel identitaire, il était impératif d'inclure des éléments se rapportant à la ville de Québec. L'une des particularités indéniable de cette ville sont ses remparts que l'on peut voir en plusieurs endroits. Québec est la seule ville fortifiée d'Amérique au nord du Mexique. De plus, cela permet un lien avec l'équipe junior (Les Remparts de Québec) qui pourrait être appelée à disparaître si jamais la LNH revient en ville.

La base de chacune des mitaines comprend donc des remparts stylisés. Plus facile à déchiffrer dans la mitaine de gauche, le même détail peut paraître comme du lainage dans la mitaine de droite.

La capitale nationale étant bordée par le fleuve St-Laurent au sud, j'ai voulu intégrer cette caractéristique majeure dans le symbole. Ainsi, la queue du Q évoquée dans la section précédente, représente aussi une vague. 

On retrouve donc la ville et ses remparts dans la partie supérieure du logo et le fleuve sous forme d'une vague dans la partie inférieure. Québec bordée par le fleuve Saint-Laurent.

La province de Québec

Pendant plusieurs décennies avant la formation des Nordiques en 1972 (AMH), les Canadiens de Montréal était la seule équipe de hockey professionnelle de la province. La nouvelle équipe de Québec donna alors une autre option aux amateurs de hockey et plusieurs amateurs des régions éloignés de Montréal changèrent d'allégeance au profit des Nordiques.

De plus, l'administration des Nordiques tenait à présenter une équipe à forte représentation francophone, séduisant ainsi à tout un pan de la population de la province de Québec. Le Canadien resta donc l'équipe de Montréal alors que Québec se présentait un peu comme l'équipe du reste de la province.

Si je raconte ce fait, c'est qu' on peut anticiper à peu près la même chose si jamais Québec retrouve son équipe. Afin de symboliser la province, j'aurais pu inclure une fleur de lys, symbole hautement provincial, dans le logo. Ne voulant pas un logo trop politique, j'ai rejette cette idée et j'ai subtilement formée la vague afin qu'elle reprenne les courbes et pointes qu'on retrouve dans le fleur de lys. Une petite touche provinciale non sans importance.

Les couleurs

Il était totalement inconcevable que le logo des anciens Nordiques soit majoritairement rouge. Qu'on représente la nordicité avec une couleur complètement incompatible avec l'hiver et le froid semble vraiment inadéquat. C'est pourquoi j'ai vite écarté cette teinte des possibilités à considérer quand est venu le temps de choisir la palette de couleur.

Bleu et blanc forme une combinaison qui sentait l'hiver et qui plus est, s'harmonisait parfaitement avec le drapeau québécois (dépendemment des versions, c'est vrai). C'est aussi un combo classique qui assurait de pouvoir perdurer dans le temps, contrairement à d'autres couleurs en vogue. 

D'un point de vue symbolique, le bleu est aussi l'antithèse du rouge, couleur principale du plus grand adversaire du club québécois, les Canadiens de Montréal.

Afin de donner un peu de latitude au niveau des applications du logo tels les chandails, souvenirs et papeterie de l'équipe, une troisième couleur a été intégré au combo de base. Un bleu azur complète donc la palette de ce rebranding.


C O N C E P T I O N   D U   L O G O T Y P E
En plus du logo, il me fallait aussi penser à un logotype, c'est à dire la représentation typographique du nom de l'équipe. Basé sur la police de caractère Bemio, le logotype a été développé afin de s'associer parfaitement avec le logo. L'inclinaison est la même que celle du symbole et la queue du Q a été modifiée afin de reprendre celle contenue dans le logo. 

Quant au nom de la ville, je l'ai placé sous celui de l'équipe afin de représenter la distinction française de Québec. Bien que j'ai décidé de retirer le mot de, l'ordre des mots nous force presque à l'imaginer. Ce n'aurait été vrai si on présentait le mot Québec au dessus de Nordiques. On aurait alors eu une nomenclature anglophone qu'il était préférable d'éviter puisque la ville est un fort bastion francophone.

L'ajout de remparts décoratifs de part et d'autres du nom de la ville permet un lien avec ceux du logo.


C O N C L U S I O N

La conception de ce logo fut certainement un processus ardu et je sais que c'est un sujet sensible pour plusieurs partisans de l'équipe qui espèrent toujours son retour. Àa mon avis, cette nouvelle identité des Nordiques répond aux facteurs énoncés au début de ce billet, ceux qui formaient le fondement du projet. 

Un logo intemporel qui devrait être tout aussi efficace avec le passage du temps. 
Un logo facilement reconnaissable et fortement représentatif de son milieu. 
Un logo qui pourrait côtoyer les symboles classiques des autres grandes équipes de la LNH. 

Un logo dont les partisans des Nordiques pourraient être fiers.

Les images ci-dessous montrent le logo sur divers supports et produits.
À NE PAS MANQUER: dans l'étape 2 du projet, je vous présente le redesign des chandails des Nordiques.
















6 commentaires:

Charlotte a dit...

C'est excellent!! Bravo Fred.

Anonyme a dit...

Beau travail Fred.
- Francois.

Nicolas a dit...

T'as fait un super beau travail sauf que je suis pas capable de m'imaginer les Nordiques sans leur ancien logo auquel je suis tellement attaché. Je voudrais garder le vieux logo mais j'aimerais ça que les Nordiques utilisent à l'occasion ton logo sur un 3e chandail un peu comme les Bruins( leur 3e chandail est jaune avec un ours dessus). J'aime les nouvelles couleurs de ton logo, c'est vrai que l'ancien a un peu beaucoup de rouge.

Frederic Dupuis a dit...

Merci @ tous pour vos commentaires!

@Nicolas: malheureusement pour toi et tout ceux qui sont nostalgiques de l'ancien logo des Nordiques, j'ai ben peur que vous devrez en faire votre deuil. Le nouveau propriétaire salive déja à l'idée de vous vendre des nouveaux jerseys, t-shirts, et casquettes avec son nouveau logo. Imagines l'argent qu'il perdrait s'il décidait de vous laisser utiliser votre vieux stock! C'est garanti à 100% que le club va présenter un nouveau logo. Exactement comme l'ont fait les Jets lors de leur retour.

De plus, il faut se rappeler que les anciens propriétaires se préparaient à changer le logo au moment où ils ont finalement vendu le club. Rappelle toi le logo à la tête de Huskie (google it!).

Anonyme a dit...

J'aime vraiment l'idée, je trouve que ça représente bien le mot nordique, tant par les couleurs (le nouveau logo doit être blanc et/ou bleu et/ou gris) que par le sujet. Les références à la ville de Québec sont assez subtiles pour ne pas être dérangeantes.

Toutefois, je n'aime guère la forme du N dans cette disposition, le fait qu'il soit coupé en deux fait étrange. Une fois qu'on sait que ce sont des mitaines le tout passe mieux, mais à première vue, on ne comprend pas. Je crois que je trouverais ça plus beau si les mitaines ne formaient pas de N (après tout, ce ne sont pas toutes les équipes qui ont une lettre comme logo) et qu'elles soient simplement disposées pour que l'on reconnaisse que ce sont des mitaines (un peu à la Red Sox peut-être, ça serait classe).

Sinon bravo, le concept est génial!

Nicole a dit...

Très beau travail, F...
J'aime la signification des symboles du logo et en plus, on peut s'imaginer que ce sont des gants de hockey.
J'aime aussi le lettrage, dynamique et fort du mot: Nordiques.
Des grosses lettres carrées, auxquelles, la courbure de la patte du R et le trait au-dessous du Q ajoutent du mouvement, de l'harmonie, de la douceur, ce qui équilibre le tout.
Par contre, même si les gilets sont très beaux,
je n'aurais pas mis de rayures. Mais, c'est une question de goût.
Bravo pour l'ensemble de l'oeuvre!

Publier un commentaire