dimanche 28 avril 2013

Rebranding : Nordiques de Québec - les chandails



Ce projet de design de jerseys pour les Nordiques de Québec (s'ils reviennent un jour) fait partie d'un programme de rebranding étudiant. Si vous ne l'avez pas déja fait, je vous conseille tout dabord de lire ma démarche dans la partie 1: rebranding des Nordiques - le logo.


I D É O L O G I E

Le logo d'un club est sans doute l'élément identitaire le plus important dans le monde du sport, mais on ne peut dénier la valeur des uniformes et leurs couleurs quand on parle de branding sportif. C'est pourquoi, après avoir conçu un logo pour les Nordiques de Québec, j'ai voulu pousser l'exercice plus loin en designant leurs jerseys.

Un peu comme j'ai pensé le logo, je voulais concevoir des chandails au look classique qui comprendraient une touche contemporaine. Mon objectif était de produire une pièce d'uniforme selon les standards classiques car ce sont ceux qui résistent le mieux au passage du temps. Non pas que j'en ai contre les idées avant-gardistes, mais ceux qui ont tenté de renouveller le genre au cours de la dernière décennie ont connu un succès mitigé comme en fait foi la multitude de chandails plus fantaisistes (souvent appelé le 3e chandail) qui suivent les modes mais qui sont rarement utilisés plus de quelques saisons. Rester classique comporte toutefois le risque de ne pas se différencier des autres équipes qui ont aussi opté pour cette avenue. Il fallait donc revisiter les styles classiques sans oublier qu'on devait tout de même trouver un look unique.

Le résultat recherché est un chandail qui saura se démarquer et se remarquer tout en ayant la capacité de traverser les époques.


C O N C E P T I O N   D E S   C H A N D A I L S

Les couleurs
La couleur principale avait déja été trouvée lors du design du logo, un bleu marin qui pouvait évoquer le drapeau du Québec. Conjugué avec un blanc, j'aurais déja eu assez de couleurs pour produire un uniforme qui se défend. Toutefois, cet ensemble de couleurs est déja utilisé par 2 équipes de la LNH, soit les Maple Leafs de Toronto et le Lightning de Tampa Bay.

Il fallait donc ajouter une couleur à cette palette afin de la rendre plus unique. Toujours dans l'optique du nom de l'équipe et du thème hivernal choisi à l'élaboration du logo, j'ai choisi un bleu azur. Plus vivant que le bleu poudre et moins estival qu'un bleu turquoise il me semblait tout indiqué pour composer la palette de couleurs froides que je recherchais.

La fleur de lys

J'avais déja fait un subtil rappel de la fleur de lys dans le logo mais comme je l'ai expliqué dans l'autre texte auparavant, les Nordiques ont toujours représenté plus que la ville de Québec, et pour cette raison, je trouvais intéressant de l'apposer sur les chandails.

Le chandail des premiers Nordiques (1976-1995) comprenait 8 fleurs de lys: 6 autour de la ceinture et 2 sur les épaules. Bien que le monde du sport ne soit jamais bien loin de celui de la politique (il ne faut pas se le cacher), je trouvais déplacé de costumer les futurs joueurs des nordiques en un drapeau. Toutefois, en conservant les 2 emblèmes sur chacune des épaules, cela me permettait d'évoquer le Québec et son héritage français tout en liant ces uniformes avec celui du passé.

Les rayures

Les chandails de hockey classiques modernes sont souvent peu originaux quant au placement des rayures (stripes) qui le composent. Plus souvent qu'autrement, celles-ci sont confinés au bas du chandail et des manches. Au niveau professionnel, on préfère garder la portion centrale des chandails principaux (local et visiteur) exempte de lignes afin d'y apposer le logo. Pourtant, l'un des plus fameux chandail de hockey fait tout le contraire.

En effet, l'uniforme des Canadiens de Montréal comprend un ensemble de 3 lignes qui passent en plein milieu de la partie centrale sur lequel le logo vient harmonieusement se poser. Cet assortiment de bandes qui perdure depuis déja un siècle est pratiquement aussi reconnaissable que le logo comme tel et on doit certainement lui donner une forte valeur de branding.

D'autres vieux clubs ont porté des lignes en partie centrale mais ceux qui existent encore aujourd'hui les ont supprimées. De mémoire, seuls les Penguins de Pittsburgh ont tenté l'expérience récemment (1997-2002) sur leur chandail principal. Ces lignes sont donc un élément classique peu utilisé dans le hockey professionnel d'aujourd'hui. Seul le club Montréalais le pratique et c'est donc une option de différenciation intéressante pour un club comme les Nordiques.

Pour apporter de nouvelles idées dans un domaine, je crois que c'est important de regarder en dehors de ce domaine en question. Après avoir fait mes recherches dans les archives anciennes et récentes des uniformes de hockey, j'ai donc décidé de jeter un oeil à ce qu'il se fait actuellement dans le monde du soccer. J'ai remarqué qu'on y retrouve beaucoup de maillots ton sur ton, complètement rayés, et souvent texturés.

C'est en conjuguant toutes ces influences et idées que j'en suis arrivé à designer deux chandails lignés, mais différents l'un de l'autre.


Les noms et numéros (typographie)

Quant vient le temps de réfléchir au choix de la police de caractère des numéros et noms de famille qui apparaissent sur les chandails sportifs, le critère d'importance est sans aucun doute sa lisibilité. Que ce soit dans un but d'identification ou de branding, ces éléments se doivent d'être facilement décortiquables autant depuis la dernière rangée du stade que bien installé devant son petit écran (que ça soit un téléviseur ou un téléphone cellulaire).

DIN 1451 Engschrift, la police de caractère que j'ai choisie, était historiquement utilisée sur les panneaux routiers et les plaques d'immatriculation en Allemagne (ainsi que d'autres pays). Elle me semble donc avoir prouvé sa lisibilité sur longue distance et dans des situations de mouvement, répondant ainsi au critère établi précedemment. De plus, sa chasse condensé permettrait d'inscrire un nom constitué de plusieurs lettres dans un espace étroit (une largeur d'épaule).

Il est plus facile de lire quoi que ce soit quand les lettres et le fond sur lequel elles reposent est très contrasté. C'est pour cette raison que les noms des joueurs sont apposé sur un bandeau bleu foncé plutôt que directement sur le chandail où les rayures auraient mis la lisibilité des lettres en péril. Les numéros ont un contour bleu pour la même raison.


C O N C L U S I O N

Au final, je vous présente un chandail classique auquel on ne peut dénier une certaine originalité. On conserve les codes habituellement utilisés pour les jerseys de hockey, mais on les utilise de manière plutôt inusité. Ce sont des uniformes qui nous paraissent familiers mais qui sont assez novateurs pour donner à l'équipe un style unique dans la LNH.

Le tout reste cohérent avec la démarche principale du rebranding énoncée dans la partie 1 de ce projet: classique, unique et intemporel.





4 commentaires:

Anonyme a dit...

C'est vraiment super! J'adore tes couleurs, et j'adore le concept du logo! Bravo et bonne continuation à toi! :)

Anonyme a dit...

Désolé je n aime pas du tous pas asser québecois

Anonyme a dit...

tres tres beau

Anonyme a dit...

Superbe et audacieux. J'aime beaucoup le blanc.

Publier un commentaire